Quand j’ai commencé à m’entraîner…

Quand j’ai commencé à m’entraîner…

Quand j’ai commencé à m’entraîner…

 

J’étais fatiguée. Je n’avais ni le temps ni l’énergie.

J’avais deux bébés à la maison, pas de voiture. Et tout mon corps souffrait.

J’avais les meilleures excuses pour ne pas bouger sauf que je ne voulais pas passer ma vie comme ça. Je voulais me sentir mieux.

 

Quand j’ai commencé à m’entraîner, tout était difficile…

Je tremblais tellement j’étais faible.
 
J’étais inconfortable debout, assise et couchée.  La douleur me réveillait plusieurs fois par nuit.
 
Je supportais à peine mes vêtements. Impossible d’accomplir quoi que ce soit.
 
Mais j’ai persévéré et gardé espoir.
 

Et plusieurs années plus tard…

J’apprécie mon corps et je suis douce avec lui.
 
J’honore le moment présent et je m’émerveille de petits détails.
 
J’accueille les nouveaux défis sans résistance.
 
Je profite de la vie !
 

Une minute à la fois !

 
J’ai découvert la technique Essentrics(R) quand ma fille avait quatre semaines. 
 
J’ai commencé à m’entraîner quelques minutes par jour, en faisant des pauses pour allaiter. 
 
J’ai découvert un entraînement qui respecte le corps.
 

Plus facile…

 
Youpi ! Pas besoin de souffrir pour être en forme : il suffit de bouger en douceur, le respecter, écouter ses messages. Et voilà, je me sentais mieux. Mes tensions se dissipaient en quelques minutes par jour. En plus, mes activités quotidiennes deviennent de plus en plus faciles : ouvrir les portes, soulever un sac, me pencher. 
 
N’est-ce pas merveilleux ?
 
 
Véronique Leblanc est apprentie entraîneure Essentrics Aging Backwards et fondatrice de Ose te libérer. Elle offre des conférences sur le bien-être et des cours Essentrics en entreprise.
 
 
 
La charge mentale : des conséquences pour le corps.

La charge mentale : des conséquences pour le corps.

Avez-vous l’impression que tout autour de vous réclame votre attention? Que vous n’arriverez jamais à tout accomplir ce qui vous attend pour la journée…

La charge mentale qui se bouscule dans nos pensées tout au long de la journée ne cesse jamais et épuise notre corps et notre esprit. La charge mentale, c’est cette sensation d’être toujours occupé, d’être débordé, de devoir penser à un domaine alors qu’on se trouve physiquement dans un autre.

La charge mentale ménagère

Si vous avez l’impression que vos fenêtres crient “occupe-toi de nous”, que votre frigo réclame à être lavé et rempli, que votre plancher demande de l’attention pour une bonne balayeuse, vous n’êtes pas en train de perdre la tête…

Le même phénonème se produit avec vos enfants. Ceux-ci réclament votre attention, veulent vous montrer leur accomplissement et désirent jouer avec vous. Les mamans et les papas, nous sommes énormément en demande et sollicités de toute part. Malgré tout, on ne reçoit jamais de trophée ou de médaille pour tout ce qui est accomplit autant au niveau ménager que familial. On ne semble jamais avoir de reconnaissance. Et cela n’est pas sans conséquence, la charge mentale et la charge émotionnelle s’associent.

Le poids de la bouteille

Une image représente bien le poids de la charge mentale qui s’accumule : LA BOUTEILLE

Prenez une bouteille et remplissez-là d’eau.

  1. Maintenez cette bouteille en l’air pendant UNE MINUTE. Tout va bien, rien à signaler de bien grave.
  2. Prenez ensuite cette même bouteille et faites le même exercice, mais pendant 5 MINUTES… là c’est un peu plus pénible.
  3. Refaites encore une fois le même exercice et cette fois-ci, maintenez votre bouteille pendant UNE JOURNÉE COMPLÈTE… Il se pourrait que vous ne l’a trouviez plus drôle du tout! Vous allez probablement avoir mal à l’épaule, au bras, avoir des engourdissements dans la main, etc.

La charge mentale agit sur le même principe. Lorsqu’on pense aux tâches ménagères à faire séparément et occasionnellement, cela n’est pas bien grave. Mais lorsque toutes les tâches doivent être faites, à répétition, en même temps, pendant des années, le poids se manifeste et ce n’est pas sans conséquence physique et émotionnelle !  Les femmes peuvent ressentir des tensions musculaires, de la fatigue, des maux de tête. Elles peuvent vivre de l’anxiété, du stress qui se manifeste sous forme d’impatience, d’insatisfaction ou de dévalorisation.

Des solutions : déposer et répartir

Il faut donc vous trouver des trucs pour pouvoir “déposer la bouteille”, que ce soit 5, 10 ou 20 minutes par jour. La respiration et la méditation qui peuvent se pratiquer un peu n’importe où et n’importe quand sont de très bons trucs pour pouvoir décrocher un instant du rôle de parent et se retrouver avec soi-même.

Déléguer certaines responsabilités aident également à répartir le poids (séparer l’eau dans plusieurs contenants).

 

Véronique Leblanc est conférencière, coach de vie. Elle a fondé Simplicité familiale pour promouvoir un mode de vie sain et bienveillant.

 

 

Un outil gratuit à télécharger : La liste qui fait du bien!

Essentrics®, qu’est-ce que c’est?

Essentrics®, qu’est-ce que c’est?

Essentrics® est un entraînement doux, sécuritaire et à faible impact. Respectueux du corps, il ne nécessite aucun équipement. Il s’adresse aux femmes et aux hommes de tous les âges et de tous les niveaux de condition physique. Son objectif :  équilibrer tout le corps par l’utilisation simultanée de l’étirement et du renforcement musculaire. 

 

Essentrics®, est-ce que c’est comme le yoga?

Non. Essentrics® est très différent du yoga. La technique Essentrics® utilise des mouvements de contraction excentrique, c’est-à-dire que le muscle se contracte et s’étire en même temps. Ces mouvements permettent donc de travailler simultanément en force et en souplesse.

Une séance Essentrics® comprend une série de mouvements dynamiques, ce qui signifie que vous ne cessez jamais de bouger pendant un entraînement.

Même si nous ne mettons pas l’accent sur la méditation ou la spiritualité, Essentrics® est un entraînement complémentaire au yoga, car il aide à rééquilibrer le corps dans sa globalité ainsi qu’à augmenter la flexibilité et la mobilité.

Essentrics®, est-ce que c’est comme le tai-chi?

Non plus. Essentrics® est légèrement influencé par les mouvements fluides du tai-chi. En effet, les deux techniques utilisent des mouvements coordonnées et fluides afin de rééquilibrer la musculature, d’améliorer l’équilibre et d’augmenter la flexibilité. Toutefois, le tai-chi comprend aussi la méditation, les arts martiaux et l’autodéfense.

Je suis déjà en pleine forme. Qu’est-ce que peut m’apporter l’entraînement Essentrics®?

Toute personne qui a des muscles et des tendons peut bénéficier de la technique Essentrics®. En effet, les 650 muscles du corps sont sollicités lors d’une seule séance. Tonifier, mincir, améliorer la posture, augmenter la flexibilité, la mobilité et l’amplitude des mouvements en rééquilibrant le corps, soulager la douleur, réduire le tissu cicatriciel dans les articles et les muscles, travailler le système cardiovasculaire… Essentrics® procure tous ces bénéfices.

Intégrer Essentrics® à votre routine quotidienne vous permettra de continuer à pratiquer vos activités physiques préférées, peu importe votre âge, et ce, le reste de votre vie.

Les mouvements réalisés au cours d’une séance d’entraînement empêchent l’atrophie musculaire et la mort cellulaire, et aident à ralentir, voire à renverser, le processus de vieillissement.

C’est un excellent entraînement complémentaire qui vous permettra d’améliorer vos performances dans d’autres sports ou activités physiques.

Je n’ai jamais fait d’exercice de ma vie. Est-ce que je peux débuter avec Essentrics®?

Certainement! Si vous êtes sédentaire depuis un long moment et que vous souhaitez intégrer l’activité physique à votre routine quotidienne, Essentrics® est parfait pour vous.

La technique Essentrics® est douce et sécuritaire. Elle s’adapte à tous les âges et à tous les niveaux de forme physique. Toutefois, je vous recommande de commencer doucement par une séance d’entraînement pour débutant. Allez-y à votre rythme et selon vos capacités. Puis, plus vous augmenterez votre force et votre flexibilité, plus vous pourrez réaliser les mouvements en profondeur.

Notre corps met du temps à changer. Il faut donc être patient et le respecter.

Vous voulez tenter l’expérience Essentrics®? C’est votre chance! J’offre des séances de 15 minutes gratuites en ligne tous les mercredis, jeudis et vendredis, à 15 h. Inscrivez-vous dès maintenant, car il s’agit d’une offre exceptionnelle valide seulement pour un temps limité.

 

 
Véronique Leblanc a fondé Ose te libérer pour promouvoir un mode de vie sain. Son approche fait vivre la joie dans nos foyers et permet de libérer le corps, le coeur et le mental.  Elle partage des outils concrets pour une santé globale optimale.

Comment je gère la fibromyalgie ?

Comment je gère la fibromyalgie ?

Comment j’ai réussi à soulager la fibromyalgie ?

Je connais la dépression, le côlon irritable, les douleurs chroniques et la fatigue…

Il y avait une petite flamme à l’intérieur de moi qui me disait de garder espoir. Que ça ne se pouvait pas. Que je n’allais pas passer ma vie comme ça, à souffrir dans ma tête et dans mon corps, à tenter de « gérer la misère ». J’avais 33 ans lorsque j’ai enfin trouvé ce qui allait me permettre d’être bien avec moi-même.

Depuis plusieurs années, je vivais l’enfer. Je n’y comprenais rien, moi qui faisais tout pour être en santé. Pourquoi tout ça ? Pourquoi se lever avec un niveau d’énergie sous zéro ? Pourquoi souffrir tout le temps ? En position assise, debout,  en restant couchée avec des étourdissements et un mal de tête épouvantable. Je supportais à peine mes vêtements, car j’avais des douleurs aiguës aux nerfs (nerfs sciatiques, entre autres).  L’ensemble des symptômes m’empêchaient de cuisiner… car même ma vision était embrouillée !

Comment m’occuper de mes deux bébés alors que je ne m’endurais pas moi-même ?

J’ai tout essayé !

En plus de la médecine traditionnelle, j’ai reçu plusieurs traitements d’ostéopathie, de physiothérapie, d’accupuncture, ergothérapie, etc. Je consommais des aliments biologiques, vivants et j’étais suivie par une homéopathe. J’ai aussi tenté l’alimentation hypotoxique pendant plusieurs mois. Je prennais des marches de quelques minutes si mon corps me le permettait.

Malheureusement, dans mon cas, les bénéfices étaient très éphémères et cela m’a épuisée moralement et physiquement.

Je n’avais qu’une idée en tête : cesser de survivre pour vivre. Les experts ont tenté de me décourager alors qu’ils n’avaient jamais vécu  ces maladies de l’intérieur. J’ai poursuivi ma démarche en écoutant ma petite voix intérieure.

Plus jamais ça !

C’état ma dernière chance : J’ai travaillé sur moi-même plusieurs années en m’engageant sur le chemin dune vie moins compliquée, moins pénible, sans étourdissement, douleur ou fatigue. J’ai aussi reçu les Access Bars® et du coaching.  Être accompagnée dans ma démarche a été essentiel pour moi.  J’ai aussi commencé la technique de mise en forme Essentrics(R) pour retrouver une force musculaire, un cycle de sommeil régulier et ma joie de vivre ! 

J’ai réapproprié mon corps tranquillement, un jour à la fois. J’ai pris conscience des mémoires individuelles, des mémoires transgénérationnelles et des programmations. J’ai effectué plusieurs changements dans ma vie, tel que quitté mon poste permanent.

 

Je suis passée par là.

Je connais les véritables tempêtes et je témoigne afin d’encourager ceux qui désirent vivre autrement. Le quotidien n’a pas à être lourd. Mon expérience confirme qu’un changement vers une vie plus harmonieuse est réalisable, malgré les nombreuses années sombres.  Peu importe la situation de départ : c’est possible. Bien sûr, changer nécessite confiance, détermination, courage et espoir, mais je souhaite que chacun puisse utiliser sa petite flamme pour choisir sa vie.

Maintenant, j’apprécie les vagues de l’existence et le cadeau des épreuves… qui ne sont en fait qu’un passage vers autre chose. J’utilise de merveilleux outils qui m’ont transformée et qui continuent de me faire évoluer. Je continue de prendre soin de moi et de bien m’alimenter.  Je profite de la vie, tout simplement. Je peux enfin apprécier les moments avec mes enfants : manger en famille, aller à la chasse aux sauterelles, “jaser” dans le lit avant qu’ils s’endorment, sourire lorsqu’ils font les petits comiques… Disons que je n’ai pas toujours été comme ça !

Je souhaite que chaque individu trouve ce qui le soulage pour vivre une vie légère et heureuse.

C’est à mon tour de tendre la main aux enfants et adultes qui sont prêts à s’offrir un meilleur quotidien.  J’ai le privilège d’accompagner avec empathie, connaissances et passion, ceux qui comme moi, sont prêts à se libérer de leur fardeau, à s’épanouir et à choisir le chemin de la simplicité…

Merci la vie.

Véronique Leblanc est coach, conférencière et facilitatrice. Elle a fondé Ose te libérer pour promouvoir un mode de vie sain et bienveillant.

Contactez-nous !

La réflexologie au service des personnes dépendantes

La réflexologie au service des personnes dépendantes

Connaissez-vous quelqu’un qui vit un problème de dépendance aux drogues, à l’alcool ou aux jeux, de dépendance affective ou de tout autre type de dépendance chronique ?

Sachez que la réflexologie, un soin précieux que j’affectionne tout particulièrement, peut vous soutenir dans votre globalité et dans votre démarche de désintoxication.

La réflexologie : un soin aux nombreux bienfaits

La réflexologie procure avant tout une détente profonde qui accompagne votre psychothérapie. Il s’agit d’une plus-value à votre démarche de désaccoutumance, parce qu’elle fera du bien à votre corps, votre âme et votre esprit.

La réflexologie, c’est un massage des pieds, des mains et des oreilles. Le réflexologue appuie sur des points et des zones réflexes afin d’apaiser des organes, des glandes et des parties du corps. Eh oui, on peut, par exemple, désengorger son foie en massant la partie extérieure de la voûte plantaire du pied droit.

Le massage, en réflexologie, sert à remettre en mouvement les fluides de votre corps et votre énergie, qu’on appelle chi en médecine chinoise. Ainsi, il procure d’importants bienfaits :

  • Meilleure oxygénation ;
  • Meilleur apport des nutriments partout dans le corps (organes, glandes, ainsi que systèmes musculaire, nerveux, circulatoire et squelettique) ;
  • Sentiment de bien-être mental et de calme ;
  • Stabilisation des émotions.

Après quelques séances, selon la réponse de votre corps, vous constaterez de réelles améliorations à tous les niveaux : moral, physique et peut-être même spirituel. La réflexologie vous aidera à retrouver votre équilibre et une réelle harmonie.

Un complément idéal à la psychothérapie

Lorsque je donne un soin de réflexologie à un client en désintoxication, je l’accompagne dans un espace chaleureux et sans jugement. Je l’accueille tel qu’il est, avec ses limites et ses besoins du moment.

Je suis heureuse d’offrir un soin en complément de la psychothérapie. En effet, la réflexologie peut vous aider à régulariser les effets désagréables du sevrage comme les malaises physiques, les tremblements, les crampes, les courbatures et les problèmes digestifs. Elle permet aussi d’atténuer les désagréments en lien avec l’humeur et le besoin intense de repos. Elle réduira votre niveau de stress, de peur, d’anxiété et d’angoisse, ce qui augmentera votre vitalité.

Une médecine douce ancestrale

La réflexologie n’est pas une mode passagère. Au contraire, c’est une médecine douce ancestrale et naturelle qu’on pratiquait autrefois en Égypte, en Chine ainsi que chez les Mayas, les Indiens et les Amérindiens.

En 1582, deux docteurs, Adamus et A’tatis, ont écrit un ouvrage sur la thérapie par les zones réflexes.

En 1893, Sir Henry Head a découvert que certaines zones de la peau deviennent hypersensibles quand un organe est malade. On les appelle zones de Head.

En 1902, Alfons Cornelius a publié un ouvrage intitulé Points de pression, origine et implications.

Au 20e siècle, les Américains ont poursuivi les découvertes. Le Dr William Fitzgerald a établi ce qu’on appelle la « thérapie des zones ». Il a divisé le corps en 10 zones longitudinales (5 à droite et 5 à gauche), qui se terminent toutes dans la même zone, soit un orteil ou un doigt. Puis, le Dr Joe Shelby Riley a poussé les travaux du Dr Fitzgerald et a réalisé des diagrammes détaillés des localisations des points réflexes sur les pieds et les mains.

Physiothérapeute, élève du Dr Riley et assistante du Dr Fitzgerald, la Dre Eunice Ingham a participé de nombreuses années aux recherches sur la « thérapie des zones ». En 1930, elle a entamé ses propres recherches et a découvert que les pieds étaient beaucoup plus sensibles que les mains. Elle a donc créé la cartographie des zones réflexes des pieds. On l’utilise d’ailleurs encore aujourd’hui dans l’enseignement et la pratique de la réflexologie plantaire.

Revenons à aujourd’hui…

De nos jours, la réflexologie est de plus en plus offerte en traitement complémentaire dans plusieurs centres de désintoxication. C’est notamment le cas du centre Paraclesus Recovery, situé en Suisse, qui compte une équipe d’intervenants qui soutient la clientèle de manière holistique.

J’espère que la réflexologie fera son entrée dans les centres de désintoxication québécois au cours des prochaines années. En attendant, je vous offre ce soin pendant et après votre désintoxication. Ce serait un grand plaisir pour moi de vous soutenir dans votre démarche et de vous aider à retrouver une vie harmonieuse.

Rendez-vous avec Nadia

 
Nadia Dicaire est réflexologue, praticienne AccessBars® et technicienne neuro-cutanée (TNC). Elle donne des soins empreints d’empathie, de chaleur humaine et de respect.

 

Un outil gratuit à télécharger : La liste qui fait du bien!