Recevoir simplement : Bienvenue dans ma maison en vie !

Recevoir simplement : Bienvenue dans ma maison en vie !

Avant, j’avais tendance à virer un peu folle, lorsque je recevais à la maison.

Même que j’étais assez désagréable parce que j’étais hyper stressée à cause du ménage de la préparation des repas, des drinks…..être vraiment sûre que tout est sur la coche…..et souvent cela ne l’était même pas ! Il fallait aussi que le gazon soit coupé et les mauvaises herbes enlevées. 

Je perdais une journée complète à faire le ménage, la nourriture pour finalement arriver au moment fatidique où les invités arrivaient et j’avais de la difficulté à passer un moment relax.

Je perdais une journée complète à faire le ménage, la nourriture pour finalement arriver au moment fatidique où la famille arrivait et j’avais de la difficulté à passer un moment relax.

 

Probablement que tu te retrouves là-dedans si tu es perfectionniste…

Ouf ! C’était très lourd pour moi et je n’arrivais même pas à profiter de mes invités, car je n’étais pas dans le moment présent.

J’ai changé ma perception.

Aujourd’hui, j’arrive à recevoir, quand ma maison est moins rangée et que le gazon est long, parce que j’ai compris que les gens viennent nous voir nous, pas pour critiquer notre maison. Ils ne viennent pas voir une Mélanie parfaite, mais plutôt une Mélanie présente et chaleureuse. Je n’ai plus envie de me rendre folle pour l’apparence extérieure, je préfère de loin préserver mon bien-être intérieur.

 

Et maintenant j’ai remplacé cette phrase : “Ma maison est en bordel.” par “Ma maison est en vie !”

 

C’est tellement plus positif et c’est la réalité ! Parce qu’avec des enfants, on ne peut pas avoir une maison qui ressemble à des pages de magasine !

Alors tu penseras à moi quand tu feras ta “freak” du ménage.

 

Petit guide pour alléger son quotidien et s’épanouir.

 

 

Mélanie De Langis est praticienne Access Bars(R) et créatrice de malas et bracelets en pierres semi-précieuses. Elle a fondé JustM.
Pourquoi tu ne joues pas maman ?

Pourquoi tu ne joues pas maman ?

Je suis une maman comme les autres et je désire le mieux pour mes enfants. 

Je suis celle qui pense à tout ! Celle qui s’assure que la routine est respectée et qu’il n’y a pas de retard à l’horaire pour que les enfants soient en forme à l’école.  Celle qui veille à ce qu’ils portent leur chapeau avant de mettre le pied dehors. Celle qui s’assure qu’il y ait toujours des petites collations santé.

Mais, il y a une chose que je n’avais pas compris.

Mes enfants se nourrissent de ma présence, de qui je suis  Oui, bien sûr, ils ont besoin de certains éléments de base (un toit, des vêtements, des aliments). Oui, ils ont besoin que je pose des limites bienveillantes, que j’établisse une routine stable. Mais, ils n’ont pas besoin d’une maman qui s’oublie, qui ne vit pas ses passions, qui ne s’amuse plus.

Outil gratuit à télécharger : petit guide pour alléger son quotidien.

Qu’est-ce qui est le plus important ?

C’est en étant forcée de m’arrêter que j’ai commencé à voir les choses différemment.  J’ai pris conscience que mes valeurs fondamentales ne guidaient pas mes actions.  Qu’est-ce que je voulais transmettre à mes enfants ?  Qui suis-je vraiment, avant d’être une maman ?  J’étais en train de m’oublier sous prétexte que mon rôle est sérieux et important.  Je me suis posée ces questions quotidiennement :

  • Est-ce que je désire qu’ils se rappellent de moi comme une personne organisée et ponctuelle, ou quelqu’un qui est aussi capable de relaxer et de rire ?
  • Que peut-il arriver de dramatique si l’heure de la routine n’est pas respectée ?  Est-ce que je peux me permettre de me détendre pour quelques minutes ?
  • Quelle est l’importance d’un repas « déséquilibré »  sur leur santé globale ?
  • Quels bons moments pouvons-nous passer ensemble ?

Toute ma perception de mon rôle a changé !

D’abord, j’ai dû m’imposer des petits cinq minutes de jeux avec les enfants. Comme le travail d’une maman n’est jamais terminé, j’ai pris volontairement ce temps.  Puis, cela est devenu est habitude… qui m’apprend à lâcher prise et à profiter du moment présent ! 

J’ai compris que mes enfants n’avaient pas besoin de vivre la « perfection » et que de vivre avec une maman heureuse était la meilleure façon de les encourager à s’écouter, à suivre ce qui les fait vibrer et à rester les merveilleuses personnes qu’ils sont déjà !

 

Véronique Leblanc est conférencière, coach de vie et fondatrice de Simplicité familiale. Elle vise la promotion d’un mode de vie sain et bienveillant.
La charge mentale : des conséquences pour le corps.

La charge mentale : des conséquences pour le corps.

Avez-vous l’impression que tout autour de vous réclame votre attention? Que vous n’arriverez jamais à tout accomplir ce qui vous attend pour la journée…

La charge mentale qui se bouscule dans nos pensées tout au long de la journée ne cesse jamais et épuise notre corps et notre esprit. La charge mentale, c’est cette sensation d’être toujours occupé, d’être débordé, de devoir penser à un domaine alors qu’on se trouve physiquement dans un autre.

La charge mentale ménagère

Si vous avez l’impression que vos fenêtres crient “occupe-toi de nous”, que votre frigo réclame à être lavé et rempli, que votre plancher demande de l’attention pour une bonne balayeuse, vous n’êtes pas en train de perdre la tête…

Le même phénonème se produit avec vos enfants. Ceux-ci réclament votre attention, veulent vous montrer leur accomplissement et désirent jouer avec vous. Les mamans et les papas, nous sommes énormément en demande et sollicités de toute part. Malgré tout, on ne reçoit jamais de trophée ou de médaille pour tout ce qui est accomplit autant au niveau ménager que familial. On ne semble jamais avoir de reconnaissance. Et cela n’est pas sans conséquence, la charge mentale et la charge émotionnelle s’associent.

Le poids de la bouteille

Une image représente bien le poids de la charge mentale qui s’accumule : LA BOUTEILLE

Prenez une bouteille et remplissez-là d’eau.

  1. Maintenez cette bouteille en l’air pendant UNE MINUTE. Tout va bien, rien à signaler de bien grave.
  2. Prenez ensuite cette même bouteille et faites le même exercice, mais pendant 5 MINUTES… là c’est un peu plus pénible.
  3. Refaites encore une fois le même exercice et cette fois-ci, maintenez votre bouteille pendant UNE JOURNÉE COMPLÈTE… Il se pourrait que vous ne l’a trouviez plus drôle du tout! Vous allez probablement avoir mal à l’épaule, au bras, avoir des engourdissements dans la main, etc.

La charge mentale agit sur le même principe. Lorsqu’on pense aux tâches ménagères à faire séparément et occasionnellement, cela n’est pas bien grave. Mais lorsque toutes les tâches doivent être faites, à répétition, en même temps, pendant des années, le poids se manifeste et ce n’est pas sans conséquence physique et émotionnelle !  Les femmes peuvent ressentir des tensions musculaires, de la fatigue, des maux de tête. Elles peuvent vivre de l’anxiété, du stress qui se manifeste sous forme d’impatience, d’insatisfaction ou de dévalorisation.

Guide gratuit pour alléger son quotidien. Cliquez ici.

Des solutions : déposer et répartir

Il faut donc vous trouver des trucs pour pouvoir “déposer la bouteille”, que ce soit 5, 10 ou 20 minutes par jour. La respiration et la méditation qui peuvent se pratiquer un peu n’importe où et n’importe quand sont de très bons trucs pour pouvoir décrocher un instant du rôle de parent et se retrouver avec soi-même.

Déléguer certaines responsabilités aident également à répartir le poids (séparer l’eau dans plusieurs contenants).

 

Véronique Leblanc est conférencière, coach de vie. Elle a fondé Simplicité familiale pour promouvoir un mode de vie sain et bienveillant.

 

 

Le tri des jouets : ça fait du bien !

Le tri des jouets : ça fait du bien !

Que ce soit pour le ménage du printemps ou pour le tri d’avant Noël, désencombrer la maison des jouets fait du bien à toute la famille.

Les jouets qui s’accumulent avec les années peuvent surcharger les sens ! En triant les jouets, les enfants ont plus d’espace pour imaginer et bouger. Les parents voient moins d’objets à ranger !

Qu’est-ce qu’on écarte de l’environnement immédiat ?

1-Tous les jouets cassés. 

2-Tous les jouets et livres qui ne correspondent pas à l’âge de l’enfant.

3-Tous les jouets et livres qui ne correspondent pas à nos valeurs.

4-Tous les jouets qui se sont multipliés avec le temps : 4 camions de pompiers, 8 poupées à habiller, 3 voitures téléguidées…

5-Les jouets irritants : effets sonores, lumières clignotantes… 

Ces jouets créent des pics d’adrénaline et augmentent la production de corticoïdes dans l’organisme. 

6-Les jouets rigides : une seule bonne réponse.  

Ils ne laissent pas de place pour la liberté et la créativité des enfants.  Le coloriage et certains jeux de société font partie de cette catégorie. L’idée étant d’équilibrer les activités après une journée à l’école (surtout des activités dirigées).

 

Dans le coloriage, le dessin est déjà tracé. Dans le dessin libre, tout vient de l’enfant. C’est en multipliant les activités libres que l’enfant développe sa créativité et sa motricité fine: éplucher des clémentines, jouer à la plasticine, vaporiser de l’eau…

 

Guide pour alléger le quotidien. Outil gratuit.

Qu’est-ce qu’on en fait ?

 

 

Donc, certains jouets seront à jeter, d’autres à donner, d’autres à garder précieusement afin de le ressortir au bon moment (ceux dont l’âge ne correspond pas), et d’autres à cacher afin de faire une rotation.

Le magasin de jouets s’avèrent une bonne option pour garder l’intérêt, tout en conservant un minimum de jouets à la disposition des enfants.  Il y a différentes façons de procéder. Par exemple, les enfants peuvent échanger des jouets un samedi par mois.

Un enfant peut être extraordinairement heureux avec un jouet unique et rudimentaire s’il a su développer son imagination et sa créativité, alors qu’un autre s’ennuiera avec 100 jouets sophistiqués s’il ne sait tirer plaisir que de la possession de nouveaux jouets. Frédéric Lenoir

Lorsque les enfants sont jeunes (moins de cinq ans), il est conseillé de faire le tri en leur absence, car tous les jouets deviendront importants et ils ne voudront pas se débarrasser de ceux-ci !  Ensuite, cela varie selon la personnalité de vos enfants. Certains sont très heureux de créer de l’espace pour leur prochain anniversaire.

Véronique Leblanc est coach familial, conférencière et fondatrice de Simplicité familiale. Elle vise la promotion d’un mode de vie sain et bienveillant pour tous !

10 signes qu’il faut lâcher prise.

10 signes qu’il faut lâcher prise.

Lorsque nous sommes une maman, les responsabilités peuvent être lourdes.  À l’entretien de la maison, s’ajoute les soins aux enfants.  La charge mentale peut vous empêcher de profiter de la joie du moment présent.

Voici les 10 signes qu’il est temps de lâcher-prise et d’alléger le quotidien :
  1. Nous ressentons de la colère en pensant : “Je voudrais qu’il en fasse autant pour moi que j’en fais pour lui.”
  2. Nous pensons aux tâches domestiques (la fameuse liste) à l’extérieur de la maison en étant incapable de prioriser le moment présent.
  3. Nous ruminons les tâches à effectuer qui ne nous concernent pas. Par exemple, nous pensons à l’entretien de la piscine même si cette responsabilité a été distribuée à l’autre.
  4. Nous rappelons (ou textons) le conjoint pour lui dire quoi faire. Par exemple : “N’oublie pas d’appeler ta mère pour son anniversaire.”
  5. Lorsqu’il exécute une tâche, nous passons derrière lui pour qu’elle soit “bien” faite, c’est-à-dire à notre façon. L’habillement des enfants en est un exemple.
  6. Nous prévoyons tout à l’avance pendant notre absence.  Par exemple, nous avons préparé le souper comme s’il ne pouvait pas se débrouiller.
  7. Nous assumons la responsabilité de la majorité des activités au calendrier familial (fête, cours des enfants, payer les comptes).
  8. Nous ignorons les messages de notre corps qui nous indiquent de modifier certaines habitudes (fatigue, tension musculaire, lourdeur).
  9. Se prioriser et se déconnecter est difficile.  Le temps pour soi, sans être rejoignable par le travail ou les enfants, n’est pas envisageable.
  10. Il nous est insupportable de mettre de côté certaines conventions (faire son lit chaque matin, cuisiner le gâteau d’anniversaire).

 

Souvent, la charge mentale s’installe à notre insu. Bien qu’elle soit invisible, elle a des répercussions sur la santé mentale, physique et émotionnelle.  Le prise de conscience est le premier pas pour nous mobiliser et commencer à alléger.

Guide gratuit pour alléger son quotidien. À télécharger.

 

Véronique Leblanc est coach de vie, conférencière et facilitatrice. Elle a fondé Simplicité familiale pour promouvoir un mode de vie sain et bienveillant.

Comment ça devient mieux que cela?

Comment ça devient mieux que cela?

Une simple question qui change la dynamique!

 
Il me fait plaisir de vous partager un outil tout simple que j’utilise tous les jours pour me sortir de ces situations ! Que ce soit dans ma vie professionnelle, dans ma vie personnelle ou en tant que maman, ce simple outil a changé ma façon de voir les problèmes! Voici quelques exemples :
  • Je ne suis plus capable.
  • Je suis manque de patience.
  • Je suis fatiguée.
  • Je m’en veux d’avoir crié.

 

Dans ces situations, je demande : “Comment ça devient mieux que cela ?” Vous me direz que ceci semble un peu étrange pour résoudre des problèmes et trouver des solutions concrètes… je m’explique !

Guide pour alléger le quotidien. Outil gratuit.

Vous arrivez à la maison après une grosse journée de travail et plus d’une heure dans le traffic. En entrant, vous constatez que les manteaux des enfants traînent par terre, la vaisselle du matin n’a pas été ramassée et que plusieurs choses ne sont pas rangées (malgré vos demandes récurrentes). Le premier réfléxe est bien souvent de se fâcher, de rouspéter et de chicaner les enfants.

Est-ce que cette réaction contribue au mieux-être de tous ? Et si au lieu de cela, vous vous arrêtiez, preniez un grand respire et demandiez aux enfants : “Les enfants, venez constater avec moi.  Rien n’est ramassé, comment ça peut devenir mieux ?”

Nous constatons, nous nous posons la question ! Cette phrase nous permet de reprendre le contrôle sur nos émotions et nous faire sortir de la spirale négative et sans solution.  Nous n’avons pas à attendre de réponse, simplement à demander.

Sortir de la spirale.

Lorsque nous nous plaignons face à une situation qui nous agresse, nous ne sommes pas dans une énergie de changement, d’amélioration.  Nous tournons en rond et répétons les mêmes erreurs. Aucune solution n’est appliquée pour résoudre le problème. Nous restons dans une phase négative et sans résultat.  “Comment ça devient mieux que cela? permet de sortir de la fameuse spirale et nous pourrons entrevoir des pistes de solutions, des nouvelles possibilités! Nous nous rapprochons alors de notre objectif.

Cet outil s’applique très bien face aux enfants. Vous serez surpris de voir à quel point ceux-ci vont vouloir participer à trouver une solution. C’est la loi de donner et recevoir ! Nous peut également l’utiliser dans des situations positives, afin de démontrer aux enfants qu’il peut y avoir encore mieux ! Par exemple, lorsqu’il est satisfait de son examen.

Petit défi.

Je vous invite à intégrer cet outil simple dans votre vie et l’appliquer durant les sept prochains jours et de constater les changements… Vous allez voir comment une simple question peut tout changer dans la dynamique!  C’est un outil que j’ai découvert grâce à Access Consciousness(R).

Un petit truc pour ne pas l’oubliez :  mettez-vous des “post-it” un peu partout avec la question afin de vous rappeler de l’utiliser.

 

 

Véronique Leblanc est conférencière, coach et facilitatrice. Elle encourage un mode de vie sain et bienveillant pour les familles d’aujourd’hui.