Et après l’accouchement?

Et après l’accouchement?

Il y a beaucoup d’emphase mise sur la grossesse et l’accouchement (avec raison, hein!), mais on entends peu parler du «après». Vous savez, la période qui commence une fois que vous êtes de retour à la maison, que votre famille est passée vous féliciter, que l’infirmière du CLSC vous a rendu visite? C’est ce que j’entends par la période du «après» . Là où vous êtes finalement seuls avec votre bébé.

J’ai souvent entendu des nouveaux parents dire des trucs comme:

«Je n’en reviens pas qu’ils nous ont laissé partir de l’hôpital avec un si petit bébé! »
«Mais je sais pas quoi faire avec un bébé moi?!? »
«Je ne connais rien, j’ai trop de trucs à apprendre! »
«OMG, on est complètement responsables d’un HUMAIN…!!! »
Ça vous dit quelque chose? 😉

Premièrement, respirez….. et encore….. et une dernière fois…. c’est bien!

Alors, maintenant commence la ronde des dodos, changements de couches, et des tétées. Un nouveau-né n’a pas vraiment besoin de grand-chose; s’alimenter, dormir, être propre et en sécurité. Ce n’est pas beaucoup en tant que tel mais ça peut être très prenant. Comment passer au travers?

Trucs pour vous habituer à votre nouveau quotidien
Votre vie a complètement changée. C’est normal qu’il y ait une période d’adaptation, même si c’est votre 2e ou 3e bébé! Personne ne s’attends à ce que vous ayez tous sous contrôle, et vous ne devriez pas non plus! Voici quelques trucs qui pourraient vous être utiles les premiers jours/semaines/mois.

Le lâcher-prise
Le truc le plus efficace (mais souvent le plus difficile!) est de lâcher prise. Votre vaisselle n’est pas faite? Pas grave! Vous n’avez pas plié vos vêtements propres? Pas grave! Vos planchers ne sont pas lavés aussi souvent qu’avant? (vous l’aurez deviné) : Pas grave!

Votre rôle premier est de vous occuper de bébé et de vous-même. Pour le reste, soit vous déléguez, soit vous laissez faire. Votre maison ne sera plus comme avant, il faut s’y faire!
Sachez qu’au fil des semaines, un nouveau rythme va s’installer et vous trouverez une façon de tout faire, petit à petit.

Dites oui!
Votre belle-mère vous offre de prendre bébé pendant que vous prenez une douche? Votre frère veut faire du lavage? Votre voisine vous offre de cuisiner un repas?

N’hésitez pas à accepter l’aide de vos proches. Ils offrent de bon coeur et vous verrez que ça fait toute une différence. Bien vous entourer vous permettra de vous remettre sur pied plus rapidement.

Dormez quand bébé dort
C’est très tentant de mettre de l’ordre dans la maison lorsque bébé dort finalement. Résistez! Entre la vaisselle et la sieste, choisissez toujours la sieste. Vous devez vous donner le temps de vous remettre de l’accouchement, physiquement, émotionellement et psychologiquement. La fatigue des premiers temps surprend plusieurs parents. Les nuits sont courtes.

Prenez votre temps
Petit secret: Vous n’avez pas à tout savoir d’un coup. Oui oui! Vous avez le temps d’apprendre au fur et à mesure que les choses se pointent. Écoutez votre bébé: vous apprendrez à reconnaître ses pleurs de faim, de couche souillée, d’angoisse, il vous guidera. Prenez le temps d’apprivoiser ce petit humain et votre nouveau rôle de parent.

Faites vous confiance
Les gens veulent bien faire et vous donner des conseils. Certains seront pertinents, certains seront farfelus, mais la décision finale est à vous. Vous connaissez votre bébé… comme si vous l’aviez tricoté! Vous savez ce qui est mieux pour vous et votre famille. Écoutez vous. Même si tout le monde vous dit le contraire, écoutez la petite voix qui vous parle.

Riez!
Un bon sens de l’humour est un atout lorsqu’on a de jeunes enfants. Vous avez mis la couche à l’envers? Riez! Vous trouvez vos clefs dans le frigo? Ça aussi c’est drôle! La fatigue et l’adaptation ne sont pas toujours facile alors savoir rire de soi est thérapeutique. En plus, c’est anti-stress et les bébés aiment ça!

Prenez soin de vous
Ce point est tout aussi important que les autres. Si vous n’allez pas bien, il sera difficile pour vous de vous occuper de bébé. Tentez de prendre du temps pour vous régulièrement. Même si ce n’est que quelques minutes, faites vous plaisir. Un bon livre, une ballade dehors, un coup de téléphone à un proche.

Laissez votre corps se remettre de ce marathon grossesse + accouchement. Votre humeur aussi: avec le cocktail d’hormones que votre corps produit, ça joue beaucoup sur l’humeur.

Essayez de sortir régulièrement de la maison : les haltes-allaitement sont un lieu privilégié pour rencontrer et échanger avec des nouvelles mamans. Les cafés familiaux aussi. Tentez de rejoindre d’autres parents comme vous, vous vous sentirez moins seuls.

Soyez bienveillantes avec vous-mêmes comme vous l’êtes avec votre bébé.❤️

Et vous? Avez-vous d’autres trucs pour survivre aux premiers temps avec un nouveau bébé?

Chantal Brisebois est Accompagnante à la naissance et éducatrice en périnatalité. Membre de l’Association québécoise des accompagnantes à la naissances (AQAN), elle propose des services de cours prénataux, d’accompagnement et de relevailles sur la Rive-Sud de Montréal et à Montréal.
Les bébés ne connaissent pas les coutumes de notre planète.

Les bébés ne connaissent pas les coutumes de notre planète.

Si l’on en croit un récent best-seller, les hommes viendraient de Mars et les femmes de Venus. Pour ce qui est des bébés, les experts pensent maintenant qu’ils viennent de quelque part près de la Voie lactée. Ce qui expliquerait que lorsqu’ils arrivent sur Terre, ils sont affectés d’une sorte de “jetlag” cosmique, et ne connaissent absolument rien des coutumes et styles de vie terriens.


Les Terriens, qu’ils soient de Mars ou de Vénus, sont très troublés de voir ces nouveaux arrivants ne pas se conduire tout de suite comme le font les Terriens adultes : manger selon un rythme terrien, dormir quand la nuit tombe, etc. Les Terriens sont très surpris de voir leurs tout-petits, naturellement synchronisés sur le temps de la Voie lactée, se conduire d’une façon pourtant tout à fait normale pour des citoyens de la Voie lactée.

Parents terriens, notez bien : vos bébés se conduisent parfaitement normalement pour des Voie-lactiens ! Les citoyens de la Voie lactée mangent toujours toutes les deux heures. Ils dorment le jour et sont debout la nuit. La nuit est faite pour s’amuser et rencontrer les amis. Si malgré tout, un Voie-lactien dort la nuit, il ne le fait qu’en groupe, comme les chiots, par peur du Monstre lacté qui attaque les petits Voie-lactiens quand ils sont seuls dans l’obscurité.

 

Laissés tout seuls, ils ont peur et appellent à l’aide.

Quand ils arrivent, ils ne parlent pas un mot de français, ni d’anglais, ni d’aucune autre langue terrienne. Ils essayent de communiquer en langage voie-lactien, mais les Terriens ont beaucoup de mal à les comprendre. Parfois, au lieu de l’admettre, les Terriens préfèrent dire que c’est bon pour les poumons du Voie-lactien que de parler tout seul dans sa chambre pendant des heures.
Quand un petit Voie-lactien arrive sur Terre, il est important de comprendre d’où il vient, et de l’accueillir avec respect. Souvenez-vous qu’il a besoin de temps pour s’adapter à une nouvelle culture. Il a besoin d’amour et de patience. Il a besoin d’être avec des Terriens qui écoutent son langage en même temps que lui essaie d’apprendre le leur.

Les nouveaux parents doivent comprendre que le petit Voie-lactien ne se réveille pas la nuit pour les rendre fous : c’est juste sa façon d’être.

Un jour, il comprendra qu’être debout la nuit n’est autorisé que pour les étudiants, les célibataires et ceux qui doivent travailler de nuit, comme les infirmières et les serveuses. Il apprendra à manger à des heures qui conviennent aux Terriens. Ce concept prendra un long moment à être assimilé parce que la meilleure nourriture pour le faire grandir en bonne santé, à savoir le lait vénusien, se digère très rapidement.

Si on le presse trop, le bébé voie-lactien risque de ne pas avoir confiance en sa nouvelle planète et de mettre plus longtemps à devenir un petit Terrien indépendant.

 

S’il a de la chance, il trouvera un foyer avec des Terriens qui apprécieront ses qualités voie-lactiennes et se réjouiront de ses premières semaines si spéciales sur Terre, quand le bébé est tout neuf. Bientôt, il deviendra un vrai Terrien, mangera comme un Terrien, dormira comme un Terrien. Il est dangereux pour sa santé mentale et son bien-être de vouloir accélérer la transition.

Ayez confiance, ça arrivera en son temps.

Source : Ann Calandro, Waxhaw, Caroline du Nord, paru dans North Carolina’s Rocking Chair, printemps 1998.

Véronique Leblanc est coach, conférencière et facilitatrice. Elle a fondé Simplicité familiale pour promouvoir un mode de vie sain et bienveillant.

Guide pour alléger le quotidien

Faire des listes qui s'allongent sans cesse... Ca vous dit quelque chose?
Vivez
 des journées intenses tout en vous épanouissant!

Succès! Vous recevrez bientôt votre guide